Alors que la Tunisie fait face à l’arrivée d’une nouvelle souche de la Covid-19, les gestes de prévention sont encore plus indispensables pour lutter contre l’épidémie.

Dans la continuité de son action de sensibilisation des acteurs de l’industrie automobile en Tunisie aux bons gestes du quotidien en termes d’hygiène et de prévention, notamment pour faire face à l’épidémie de la Covid-19, un guide de bonnes pratiques sanitaires pour la prévention contre la COVID-19 a été élaboré par la TAA en Coordination avec la Direction Générale des Industries Manufacturières et l’ISST sous l’égide du Ministère de l’Industrie, de l’Énergie et des Mines. Cette activité était réalisée dans le cadre du projet « Partenariat à l’emploi et appui aux moyennes entreprises en Tunisie » soutenue par l’Initiative spéciale Formation et emploi – Invest for Jobs – du Ministère fédéral de la coopération économique et du développement (BMZ) et du GIZ.

Ce guide permettra aux établissements industriels d’appliquer de manière optimale le protocole sanitaire à l’intérieur et à l’extérieur de leurs entités.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le contenu de la publication et du guide au lien suivant :

Guide de bonnes pratiques sanitaires pour la prévention contre le COVID-19 dans l’industrie automobile

Les conséquences de la crise sanitaire ont été extrêmement pénalisantes et se poursuivent, notamment pour les industriels en Tunisie à l’instar de ce qu’ils subissent avec les problématiques du secteur et l’inflation des matières premières. Une situation qui s’aggrave et qui ne fait que renforcer les effets négatifs d’un marché qui s’est globalisé à outrance au fil des ans et que  l’industrie automobile Tunisienne a subi de plein fouet. La profession s’inquiète aujourd’hui de la capacité de survie de nombreuses entreprises si rien n’est fait avec le concours du gouvernement et ceux qui font le tissu industriel Tunisien.

La TAA souligne que l’élaboration du Pacte de compétitivité de l’industrie automobile auquel elle a contribué, mené par le Ministère de l’industrie ; et qui demeure a ce jour non signé ; est un document complet qui prend en compte l’expertise de l’ensemble de la chaîne de valeur qui est la condition sine qua non pour la construction d’une vision à la fois ambitieuse, réaliste et gagnante pour tous les acteurs présents sur le sol Tunisien.

Une fois encore, la TAA rappelle qu’il est essentiel de réfléchir et travailler avec une vision plus large et surtout dans la concertation.

En effet, nous comptons parmi les adhérents de la TAA des groupes internationaux qui approvisionnent un marché mondialisé.Nous disposons d’une expertise tant sur le plan technique que sur le plan de l’attractivité. Notre objectif est donc de contribuer à maintenir sur le territoire tunisien un tissu fort d’industriels, synonyme également d’emplois et de création de valeur. Mais pour ce faire, il est essentiel que la politique publique soit définie de manière concertée, dans le respect de la neutralité technologique d’une part et la stabilité réglementaire d’autre part. C’est pourquoi, nous avons à cœur l’initiative de cette dynamique que nous pensons stimuler en conviant les représentants parlementaires impliqués sur nos sujets à venir débattre avec nos adhérents et entendre nos analyses et retours d’expérience.